Mes adresses from Ibiza !

Le post tant attendu sur toutes mes adresses et mes bons plans à Ibiza est enfin là. Je vous avoue que c’est toujours un peu compliqué pour moi de faire ce genre d’article, car il y a tellement de souvenirs, d’aventures au cours de nos escapades que j’ai toujours peur de l’article bazar. Je vais essayer d’être concise. Avant de commencer, sachez que j’ai adoooooooré Ibiza, nous projettons déjà d’y retourner…


Pour le commun des mortels, Ibiza, c’est la fête, la drogue, l’alcool, la musique à fond, David Guetta… Si c’est ce que vous recherchez, je vous le dit tout de suite, ce billet ne vous concerne pas ! Nous n’avons absolument pas fait la partie festive d’Ibiza qui est en réalité 1% de l’île, et c’est en plus très concentré sur un axe. Moi je le savais depuis longtemps qu’Ibiza était surtout wild à mort, mais l’amoureux était plutôt perplexe. Il a suffit que nos chères amies Pascale & Estelle (big up si vous passez par là) nous fasses rêver avec leurs dernières vacances, pour que Monsieur donne son feu vert (partager donc ce post avec votre moitié, si il/elle n’est pas encore convaincu(e) qu’Ibiza est une île ZEN !

Nous avons vécu à l’heure hippie, totalement bohème et nous nous sommes laissés guider par notre intuition ET notre bonne étoile (et le guide Lonely Planet aussi ^^). J’avais également regardé sur quelques blogs, les coins qui me paraissaient plutôt cool, mon postulat était malgré tout simple, on veut de la tranquilité, de la visite, la mer, du poulpe à se mettre sous la dent et évidemment du macramé à gogo… y’a pire comme programme…:-)

  • le pratique

Pour commencer nous avons pris nos billets d’avion sur Transavia, au départ de Paris, le vol est direct et en plus nous l’avons eu à un prix mini. Dès lors, j’ai réservé une voiture. Je voulais évidemment une Mehari, mais heureusement, que je ne me suis pas écoutée, à l’heure actuelle je n’aurais plus de fesses. Pour en avoir eu une dans ma jeunesse à Saint Tropez, c’est pratique sur de la courte distance (option à garder pour les séjours à Formentera). Nous avons donc loué une seat IBIZA (et c’est pas une blague). J’avais pris l’option GPS, et sincèrement, ne le prenez pas car il nous a perdu plus d’une fois et c’est même inventé des routes. Le bon sens, une carte approximative et surtout thanks god la 4G désormais inclus dans nos forfaits nous ont sauvé la vie. Il faut aussi noter que les panneaux de directions sont nombreux et clairs, mais si vous avez un agroturismo (voir dans la catégorie logement) , la 4G est vitale 🙂 Avant de partir, bien vérifier auprès de son opérateur que tout est inclus ! Pour la location de voiture, j’ai opté pour GoldCar car le loueur est dans l’aéroport et je ne voulais pas perdre de temps en prenant une navette pour aller à 10km chercher ma voiture, et surtout nous voulions profiter jusqu’à la dernière minute et avoir un retour au pied de l’aéroport.

Autre point important pour la voiture, faites attention aux contraventions de stationnement notamment dans la ville d’Ibiza. Nous avons eu une amende, mais heureusement on nous a rapidement expliqué comment faire pour la payer (sinon le dossier auprès de l’agence de location peut coûter cher). Rendez vous en journée de préférence pour avoir une assistance dans une banque Caixa auprès du guichet automatique dédié.

Pour se rendre à Formentera, la seule solution est le bateau. Vous pouvez en louer un si vous êtes plusieurs ou très riche, ou sinon comme nous, prendre le ferry. Nous avons opter pour la compagnie traditionnelle Trasmapi, un peu plus chère que certaines mais nous étions libres de nos horaires notamment retours. Bon plan, il y’a une compagnie ferry « lowcost » qui fait la traversée ibiza-formentera avec moins d’horaires disponibles et une queue très longue (je ne sais pas si c’est premier arrivé premier servi ou si on réserve du départ ses horaires, nous n’avons pas prix cette compagnie)

  • le logement

J’ai voulu voir 2 types d’hébèrgements. Je voulais absolument découvrir les fameux agroturismo, ces hôtels souvent luxueux champêtres. Et surtout bohèmes à souhait!!! Il s’agit généralement d’anciennes fermes réhabilitées. Les Agroturismo sont situés loin du bord de mer et les routes d’accès sont authentiques, terreuses et caillouteuses. J’avais déterminé la zone de Santa Eulalia car j’avais lu que les plages de ce coin étaient magnifiques. N’ayant aucune idée des distances sur l’île je m’étais fixée ce coin, en réalité toutes les distances sont courtes, et je pense que dans chaque coin il y a des pépites. Quoiqu’il en soit mon choix s’est arrêté sur Can Domo pour nos 2 premières nuits, après avoir voulu réserver au Atzaro qui hélas était complet à nos dates (mais je vous conseille d’aller jeter un oeil, c’est absolument sublime, je crois que le minimum est 4 nuits, mais à vérifier). Je vous laisse choisir la chambre qui vous convient en terme de budget, mais nous avions pris une chambre supérieur. Dans une partie où il y avait 3 chambres (il y a des petites maisons indépendantes) nous étions sur un étage, en haut des escaliers à gauche une salle de bain privative tout en tomettes, pierres blanches comme creusés dans le mur pour faire la douche et à droite notre chambre avec poutres apparentes. On était transporté dans ce lieu qui a du avoir 1000 vies, c’était assez incroyable. Nous avions un petit balcon sous les voiles. J’ai vraiment commencé mon séjour dans le lieu le plus incroyable que je n’avais jamais fait. Tout le mobilier est chiné, retapé, sincèrement digne du Elle Déco. A noter que le restaurant de l’hôtel (ouvert uniquement le soir) est gastronomique avec aux manettes un chef très réputé. Le petit déjeuner est complet et délicieux, évidemment organique, car le bio locale a une place primordiale à Ibiza. L’accueil est charmant. Seul hic, si je peux dire, c’est la proximité que nous pouvons avoir à la piscine. Il y’a que 8 chambres dans cet hôtel mais il suffit que tout le monde soit en même temps sur son transat et c’est la cacophonie !



Nous avons poursuivi à l‘hotel Ibizazen et autant vous dire que tout était parfait ! Je crois qu’on était au summum de l’extase bohème. L’accueil charmant par un couple franco-néerlandais adorable (Sophie & Jerry <3), le service, le calme, la situation, nous savons d’ores et déjà que nous y retournons l’année prochaine. Les chambres sont un peu petites mais sincèrement l’énèrgie du lieu est tellement saisissante que c’est secondaire. Le petit déjeuner est très bon avec du choix. Il y a une petite restauration simple et fraîche le midi à déguster sur son bed balinais au bord de l’immense piscine!!! Le lieu est réellement paradisiaque.

  • les restaurants

Autant vous dire, qu’à Ibiza ils sont légions. Il y’en a pour tous les goûts, tapas, fusion food, grill, poissons, chic, sur le pouce il y a multiples possibilités et surtout pour tous les budgets. Je vais vous donner clairement tous les restaurants que nous avons fait. Certains nous avaient été recommandés par des amis français qui ont leurs habitudes et d’autres ont été des découvertes sur place.
Un seul conseil, il faut réserver car les tables sont prises d’assaut !
La Bodega à Eivissa (la ville d’Ibiza) sous la grande de la vieille ville. Un restaurant tapas élaborés, de bons cocktails, une ambiance plutôt cool! Si vous voulez sa version plage, je vous recommande également la Bodega de Talamenca : RESA OBLIGATOIRE car les deux adresses sont prisées
Bar Anita’s à Sant Carl, le village à côté du marché de Las Dalias, nous avons grignoté, parfait pour une envie sur le pouce.
Es Terral à Santa Eulalia sur la calle sant Vicente (la rue pietonne des restaurants), cuisine créative franco espagnole du marché, un délice tenu par un français charmant.
The Giri Café à Sant Joan : l’adresse bohème de folie qui cultive son propre potager… Table chic et gypsy validée
La Oliva dans les hauteurs de la vieille ville d’Ibiza. Adresse incontournable. Mystique avec un poulpe délicieux (ma passion) et un thon tataki exquis.
La Brasa : restaurant grill chic. Décoration de folie. Le restaurant juxtapose la boutique de folie où j’ai déniché ma tunique gypsy et crochet… Nous avons mangé une viande cuite au feu de bois ultra tendre, du jamais vu (et meilleur que chez Clover Grill à Paris, le grill de Jean François Piège), j’en salive encore ! Pas testé mais apparemment la Paëlla est un délice. Nous avons découvert ce restaurant par hasard et depuis nos amies y sont retournées, comme nous, elles se sont régalées!!!
Las Dalias : le café de santa eulalia. La devanture est un coffre de combi volkswagen, je crois qu’on touche du doigt le repère hippie 🙂
Cipriani : uniquement si vous êtes no limit ahah c’est cher mais bon !!!

  • Les choses à faire


Clairement, notre objectif était la plage et la farniente, toutefois, j’aime visiter, me balader, humer… Nous avons beaucoup profité en journée de la piscine de notre hôtel Ibizazen, mais nous avons fait quelques plages. Elles sont désertes, sauvages, des criques sublimes.


plage Cala Xarraca (pas la plus déserte) mais l’eau est transparente, S’illot des Rencli juste après est vraiment plus sympa. Plus retirée et avec un accès plus compliqué, Cala Xuclar.
– faire le coucher de soleil sur la plage hippie de Cala Benirras. Ambiance percussions, avec applaudissements au moment où le soleil se couche, j’en frissonne encore, tellement l’énergie était porteuse. Ne soyez pas surpris, c’est une plage mixe avec des naturistes. Mais totalement hippie à mort!!! j’avais l’impression d’être dans les années 70’s, les combi garés à la queue leuleu au bord de la plage…


le marché hippie de Las Dalias. A faire, mais véritablement un attrape touriste ! C’est très cher et tout est business. J’ai trouvé dans des boutiques plus loin les mêmes articles 10 fois moins cher. Cependant quelques créateurs locaux qui valent le détour ! Il se déroule le samedi mais il y a des nocturnes en semaine le lundi ! bon plan car moins de monde que le week end ! Attention parking à 3€ un peu abusé…
l’église de sant carl et la boutique juste derrière qui vend des tapis de folies !!!
Dalt Vila la vieille ville d’Ibiza et ses remparts. J’ai été subjuguée simplement…
Puig de Misa village en hauteur de Santa Eulalia (c’est très rapide et ça vaut le détour)
Je sais qu’il y’a encore beaucoup de choses à voir, mais ce sera l’occasion pour nous de le faire la prochaine fois !

  • le shopping

Je vous conseille d’avoir les yeux partout. Je me suis arrêtée dans des boutiques qui ne payaient pas de mine, type des quincaillerie, véritable caverne du panier (la base à Ibiza). Il y a des boutiques de déco affolantes en bord de route.
J’ai adoré le concept store déco / fringue à Sant Joan : Los Otros. Sur la route pour aller à Sant Joan, il y aussi World Family Ibiza, arrêt obligatoire 😉 (si jamais ils ont aussi un stand hors de prix au marche de Las Dalias)
D’ailleurs dans cette petite ville du nord de l’île, il y a un hippie market le dimanche apparemment (que je n’ai pas fait) qui mérite le détour. Les plages sont à côté pour poursuivre la journée…
Aguas Blancas Ibiza à Sant Carles de Peralta : tapis à 20€ à rapporter (très léger), tissus bohèmes, une vraie folie…
Les petites boutiques qui vendent la même chose dans la ville d’Ibiza côté port.
La Brasa. Collé au restaurant, il y a la boutique et sincèrement, c’est whaou ! Les prix sont accessibles.
Enfin, ma petite boutique de folie, où j’ai trouvé toutes les pièces repérées ailleurs 3 fois moins cher. La boutique ne fait pas rêver, mais j’ai trouvé ma fameuse robe crochet à 20€ alors qu’elle était partout ailleurs à 70€ : Etnias de Ibiza : 27 calle Madrid (ville d’Ibiza)

  • Formentera


Nous y avons passé une journée et nous pensons qu’à une chose c’est y retourner rapidement et rester au moins 1 nuit la prochaine fois. Afin d’être indépendant, nous avons loué un scooter dès notre arrivée sur l’île (il y a une dizaine de loueurs, vous ne pouvez pas passer à côté). On en a eu pour 20€ la journée (chez Pujol) . Vous pouvez également louer une mehari ici, c’est la voiture parfaite pour l’île !
Nous avons visité la ville principale : Sant Francesc Xavier. C’est pittoresque et charmant. Les rues sont piétonnes (avec des boutiques au style bohème de folie, j’ai cru devenir dingue). A voir, l’église sur la place. A visiter absolument
Juste à côté de l’église nous avons déjeuné au restaurant Ca Na Pepa. Un vrai délice. Les salades sont très copieuses et tout est frais ! Lieu hautement instagrammable 🙂 Boutique de folie juste en face (les fameux sacs à 300€ avec la bandoulières façon brazilian belt de ouf)
Nous avons continué direction le phare de la Mola, le quartier où on peut croiser Kate Moss. C’est sauvage, vue superbe sur toute l’île, vraiment à voir ! On est même tombé sur un marché artisanal…
La plage de la péninsule de Trucador (accès payant car site protégé : 2€ pour les scooters, gratuit pour les vélos!). On découvre l’eau cristalline de la platja Illetes. Une bonne adresse de restaurant sur la plage (et il y avait d’ailleurs une très grosse ambiance le jour où on y était) : Juan y Andrea. Possibilité de venir directement en bateau privé (contactez le restaurant pour le canal). On est sur un budget Tropézien, mais le poisson est frais, et l’ambiance folle et lieu simplement paradisiaque.
Autant vous dire qu’à ce moment là avec Julien, nous nous sommes dit que parcourir le monde entier était terminé, nous avons trouvé notre havre de paix. Désormais nous irons en Asie l’hiver (faut quand même pas déconner, on aime trop) et en période estivale ici entre Ibiza et Formentera…

Il me semble que vous avez à peu près mes adresses. Nous sommes restés que 6 jours, nous avons donc vu une infime partie des trésors de cette île, une chose est sûr nous sommes totalement tombés amoureux de ce coin de paradis (et à un moment donné, je me suis même demandée si je n’allais pas faire les marchés à Ibiza ahahah, je sais la meuf peut être dingue…en sachant bien sûr que je ne parle pas espagnol…)
N’hésitez pas à me partager vos lieux à faire et adresses pour notre prochain séjour 🙂

 

  • Commentaires ( 2 )

  • lila sugis

    ton article est super bien construit et organisé ! 😉 j’ai adoré la façon dont tu nous parles de ton séjour, ça donne vraiment envie de s’envolé pour ibiza. ^^ la ville a vraiment l’air jolie (et les plages n’en parlons pas), calme et relaxante. 🙂 tes photos vendent du rêve !

    https://beautymakemyhappiness.blogspot.fr/

    • Sophie LaModeuse

      ohhh merci. C’est jamais évident pour moi de faire ce genre d’article, je ne sais jamais comment le faire, parfois je fais plusieurs post, mais je trouve que c’est beaucoup plus clair en une fois (c’est comme ça que j’aime le lire chez les autres). Merci pour ton retour en tout cas, car j’ai mis beaucoup de temps pour le rédiger!!

  • Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

TOP